Manifeste 2012
Programme jour par jour / Mai 2012
28293031010203
04050607080910
11121314151617
18192021222324
25262728293001
  • Festival
  • Académie
  • Concerts
  • Spectacles
  • Portrait Philippe Manoury
  • Rencontres
  • L'Étincelle
Extraits audio

Planning

Conférence-lecture

Lev Manovich, Olivier Cadiot

Conférence de Lev Manovich

Cartographier le temps : comment rendre visible l'évolution des artefacts culturels grâce aux données massives et à la visualisation.

En 2007, nous avons créé Software Studies Initiative (www.softwarestudies.com) à l'Université de Californie à San Diego (UCSD), afin d'élaborer des techniques et des outils informatiques permettant à des spécialistes des sciences humaines et sociales de travailler avec de très grands ensembles de données visuelles. « Analytique culturelle » : c'est ainsi que nous avons baptisé notre approche. J'évoquerai la manière dont nous utilisons les techniques d'analytique culturelle pour étudier les motifs temporels en jeu dans les ensembles d'artefacts culturels.

Nous avons notamment pris comme exemples un million de pages de manga, tous les tableaux de Vincent Van Gogh, les films de Dziga Vertov, 4535 couvertures du magazine Time (1923-2009), ainsi que 20000 pages des magazines Science (1880-) et Popular Science (1872-). Le recours à la visualisation nous permet pour la première fois de voir les « formes » du temps culturel. Chaque visualisation révèle les motifs inattendus et complexes de l'évolution temporelle dans un artefact donné, autrement dit notre expérience de ces artefacts. En les réunissant, il est possible de montrer la manière dont nous visualisons différents types de changements graduels au fil du temps selon plusieurs échelles, de quelques secondes d'un film animation à des dizaines d'années de publication d'un magazine et d'un journal.

Lev Manovich (www.manovich.net) est professeur au département des arts visuels de l'Université de Californie à San Diego (UCSD) où il enseigne les sciences humaines numériques, la visualisation, l'art numérique et la théorie des nouveaux médias.

Lecture d'Olivier Cadiot

Au travers d'expériences s'inscrivant dans la durée - Le Colonel des Zouaves (1997), Retour définitif et durable de l'être aimé (2003), Un mage en été (2010) - l'objet de cette lecture est de témoigner du travail d'écriture théâtrale mené en lien avec le contexte technologique de l'Ircam et d'expliciter les relations entre éléments stylistiques et temporalité de la performance.

En 1993, l'écrivain Olivier Cadiot rencontre le théâtre en la personne de Ludovic Lagarde, et commence un long questionnement sur l'écriture dramatique avec la complicité de l'acteur Laurent Poitrenaux. Phrases courtes, foisonnement d'images, retours à la ligne, cuts, pauses, reprises rapides : chez Olivier Cadiot, le tempo du texte est avant tout musical.

Vendredi 15 juin, 20h / Centre Pompidou, Petite Salle

  • Conditions d'accès : entrée libre dans la limite des places disponibles